BATNA DANS L'HISTOIRE :

Le 20 février 1844, sous le commandement du Duc d'Aumale, les troupes françaises, rassemblées

sur le Mansourah, aux portes de Constantine, traversent le Rhummel et se dirigent vers la fontaine

du Bey (Ain-el-Bey). Le soir même, l'armée bivouaque aux environs de la source de M'Lila

(Aïn M'Lila).

Le lendemain, la colonne se met en route et atteint la source de Yagout (Aïn Yagout). Nouveau bivouac et le jour suivant 12 février 1844 elle s'arrête auprès d'un point d'eau important situé près de l'endroit qui sera plus tard l'embranchement des routes des Batna-Bemelle et Batna-Condorcet.

Le Duc d'Aumale réunit son état- major et décide de créer un camp provisoire à cet endroit. Les chefs local  ne comprenant rien au discours du commandant en chef se tournent vers les interprètes et leur demandent :

"Qu'est-ce qu'il a dit ?" Les interprètes répondent simplement : N'bet Hena ! (Nous passons la nuit ici.

Ce qui se traduit en termes militaires Nous bivouaquons ici). Les agents de liaison partent pour transmettre l'ordre N'bet Hena N'bet Hena, les français entendant cela de la bouche des indigènes, 

crurent  entendre Batna et pensèrent que c'était le nom du lieu. Pourtant.L'armée s'installait sur cette emmenée et commençait l'établissement d'un camp permanent. On le nomma Ras-el-Ayoun-Batna. C'est auprès de ce camp que se construisirent par la suite, les premières maisons de ce qui allait devenir une ville de vingt-six mille habitants. Mais il fallait donner un nom français à cet embryon de ville. Les Romains avaient déjà compris l'importance de ce point stratégique, et, non loin de là, s'était établie la III ème Légion qui édifia la ville de Lambessa.

La wilaya de Batna est localisée dans la partie orientale de l’Algérie entre ¨4° et 7°¨ de longitude Est et 35° et 36° de latitude Nord , d’une superficie de 12.038,76Km, le territoire de la wilaya de Batna s’inscrit presque entièrement dans l’ensemble physique constitué par jonction de deux Atlas (Tellien et saharien) ce qui représente la particularité physique principale de la wilaya et détermine de ce fait les caractères du climat, et les conditions de vie humaine.

 

Population : 968.820 habitants  

Communes de Batna : 61 - (Wilaya : 05)

 

Ain Djasse, Ain Touta, Ain Yagout, Amdoukal, Arris, Barika, Batna, Ben Foudhala El Hakania, Bitam, Boulhilat, Boumague, Boumia, Bouzina, Djerma, Djezzar, El Hassi, El Madher, Fesdis, Foum Toub, Ghassira, Ghemora, Gosbat, Guigba, Hidoussa, Ichmoul, Inoughissen, Kimmel, Ksar Bellezma, Larbaa, Lazrou, Lemsane, Maafa, Menaa, Merouana, Metkaouak, N'Gaous, Nouader, Oued Chaaba, Oued Taga, Ouled Ammar, Ouled Aouf, Ouled El Ma, Ouled Fadel, Ouled Sellam, Ouled Si Slimane, Ouyoun El Assafir, Rahbat, Ras Ei Aioun, Sefiane, Seggana, Seriana, Talkhamt, Taxlent, Tazoult, Teniet El Abed, Tighanimine, Tigherghar, Tilatou, Timgad, Tkoutt, Zanat El Beida,